Correspondance - Auguste Rodin

This quote a été ajouté par progression
Camille ma bien aimée malgré tout, malgré la folie que je sens venir et qui sera votre œuvre, si cela continue. Pourquoi ne me crois-tu pas ? J'abandonne mon Salon (ou Dalou ?) la sculpture ; si je pouvais aller n'importe où, un pays où j'oublierai, mais il n'y en a pas. Il y a des moments où franchement je crois que je t'oublierai. Mais en un seul instant, je sens ta terrible puissance.

S'exercer sur cette citation


Noter cette citation :
2.9 out of 5 based on 8 ratings.

Modifier Le Texte

Modifier le titre

(Changes are manually reviewed)

ou juste laisser un commentaire


Tester vos compétences en dactylographie, faites le Test de dactylographie.

Score (MPM) distribution pour cette citation. Plus.

Meilleurs scores pour typing test

Nom MPM Précision
user59045 77.26 91.8%
dr_ezra 67.96 99.0%
beingvru 65.34 92%
secretarypsl 64.99 97.5%
meinrad1992 61.56 99.7%
eta 58.38 93.5%
meinrad1992 58.31 99.7%
user236591 57.45 92.4%

Récemment pour

Nom MPM Précision
camomille147 45.98 87.9%
camomille147 50.27 92.2%
user236591 57.45 92.4%
user78086 24.94 79.2%
secretarypsl 64.99 97.5%
alain0569 37.34 96.1%
user59045 77.26 91.8%
stefinca 21.51 89.0%