Les cavaliers - Joseph Kessel

This quote a été ajouté par lebossu
Combien de soirs, à la même heure, Toursène, face à la plaine qui glissait jusqu'à l'horizon d'un seul mouvement, n'avait-il pas senti que son cœur était en paix, et détaché de tout souci médiocre, et pareil à cette étendue libre et sans fin où, fleurie par les rayons du couchant, la végétation ingrate devenait herbe précieuse, légère, transparente, faite pour chevaucher, chevaucher, chevaucher...

S'exercer sur cette citation


Noter cette citation :
4.2 out of 5 based on 8 ratings.

Modifier Le Texte

Modifier le titre

(Changes are manually reviewed)

ou juste laisser un commentaire


Tester vos compétences en dactylographie, faites le Test de dactylographie.

Score (MPM) distribution pour cette citation. Plus.

Meilleurs scores pour typing test

Nom MPM Précision
qbst 102.77 95.3%
user59045 101.21 97.8%
user81700 92.44 96.9%
l33bop 89.05 94.4%
axyo 88.05 92.9%
user81700 85.31 96.4%
caro5980 84.20 99.3%
user86038 83.78 95.1%

Récemment pour

Nom MPM Précision
maniel974 33.92 93.1%
user92731 40.21 87.3%
user92921 45.46 96.4%
user447706 55.42 97.3%
bepo-azety 56.89 93.7%
pepit 60.37 91.3%
user537242 62.22 97.3%
ramzi37 50.22 95.5%