Lettre de George Sand à Alfred de Musset - George Sand

This quote a été ajouté par progression
Tu te sentais jeune, tu croyais que la vie et le plaisir ne doivent faire qu'un. Tu te fatiguais à jouir de tout, vite et sans réflexion... Suspendu entre la terre et le ciel, avide de l'un, curieux de l'autre, dédaigneux de la gloire, effrayé du néant, incertain, tourmenté, changeant, tu vivais seul au milieu des hommes ; tu fuyais la solitude et la trouvais partout.

S'exercer sur cette citation


Noter cette citation :
3.8 out of 5 based on 16 ratings.

Modifier Le Texte

Modifier le titre

(Changes are manually reviewed)

ou juste laisser un commentaire


Tester vos compétences en dactylographie, faites le Test de dactylographie.

Score (MPM) distribution pour cette citation. Plus.

Meilleurs scores pour typing test

Nom MPM Précision
cesis 135.57 97.4%
bydog10 112.82 98.1%
linsk 110.87 95.1%
jeanjean 109.20 96.9%
nanooschka 108.08 98.7%
dcb87 107.07 97.9%
user59045 105.91 98.4%
user485823 105.20 98.7%
thistird 103.08 96.4%
sowilo 103.04 94.4%

Récemment pour

Nom MPM Précision
velouria 61.57 94.9%
thespacesheep 99.79 96.4%
user59045 88.64 92.5%
user104249 48.12 89.0%
laurentdutheil 55.91 96.9%
edrman 71.99 97.6%
nico27 69.84 95.4%
fanny1989 101.65 98.7%