Recent comments

Pierre Bayle
I absolutely LOVED this quote! I was able to hit 123 wpm with this quote! ...

Gabrielle/ (Steven L. Sears - R.J Stewart)
Attention, cette citation est classée dans les citations françaises ! Warning this quote is register ...

Neil Gaiman
I have failed a lot because of the work "fundamentally" lol but good job

Wikipedia (Taken 08/2013)
I love how this is on here. A++.

Average typewriter
Because I want to learn how to type fast and accurate, not get high scores.

More

Quotes

Add a new quote

Recent quotes - Best quotes - Worst quotes -

[Pending] Marcel Pagnol - Le temps des secrets
Dans le silence humide et tiède, sous la lumière couleur d'étain, au chuchotement de la pluie, le battement confidentiel de la pendule fabriquait patiemment nos minutes communes, et je sentais profondément la douceur de nous taire ensemble.

[Pending] Marcel Pagnol - Le château de ma mère
Mais dans les bras d'un églantier, sous des grappes de roses blanches et de l'autre côté du temps, il y avait depuis des années une très jeune femme brune qui serrait toujours sur son coeur fragile les roses rouges du colonel. elle entendait les cris du garde, et le souffle rauque du chien. Blême, tremblante, et pour jamais inconsolable, elle ne savait pas qu'elle était chez son fils.

[Pending] Marcel Pagnol - La Gloire de mon père
De plus, je découvris ce jour-là que les grandes personnes savaient mentir aussi bien que moi, et il me sembla que je n'étais plus en sécurité parmi elles.

[Pending] Marcel Pagnol
La raison pour laquelle tant de gens trouvent qu'il est si difficile d'être heureux c'est qu'ils imaginent toujours le passé meilleur qu'il ne l'était, le présent pire qu'il n'est vraiment et le futur plus compliqué qu'il ne le sera.

[Pending] Marcel Aimé - Les contes du chat perché
Le soir de ce même jour - le plus chaud qu'on eût jamais vu - Delphine, Marinette, les parents et toutes les bêtes de la ferme formèrent un grand cercle dans la cour. Au milieu du cercle, Alphonse était assis sur un tabouret. Sans se presser, il fit d'abord sa toilette et, le moment venu, passa plus de cinquante fois sa patte derrière l'oreille. Le lendemain matin, après vingt-cinq jours de sécheresse, il tombait une bonne pluie, rafraîchissant bêtes et gens.

[Pending] Alphonse Daudet - La petite chèvre de Monsieur Seguin
Ah ! Gringoire, qu'elle était jolie la petite chèvre de M. Seguin ! qu'elle était jolie avec ses yeux doux, sa barbiche de sous-officier, ses sabots noirs et luisants, ses cornes zébrées et ses longs poils blancs qui lui faisaient une houppelande !... Un amour de petite chèvre...

[Pending] Madame d'Aulnoy - La chatte blanche
Mais elle y eut à peine donné un coup de dent, qu'il en sortit une si grande abondance d'huile parfumée, que tombant sur ses pattes, elles devinrent les plus belles mains du monde ; sa surprise fut extrême, elle prit de cette huile, et s'en frotta tout entière ! merveille ! Elle se rendit sur-le-champ si belle, que rien dans l'univers ne pouvait l'égaler ; elle se sentait de grands yeux, une petite bouche, le nez bien fait.

[Pending] Xavier de Langlais - Le roman du Roi Arthur
La quête du Graal leur apparaissait comme la montée d'un escalier vertigineux, taillé à même le roc, au flanc d'un abîme. Sans doute ceux qui tenteraient une telle entreprise auraient-ils à lutter contre la crainte des ténèbres et l'attirance du vide, c'est à dire contre eux-mêmes.

[Pending] Régine Pernoud - Aliénor d'Aquitaine
Dès cette époque, les Françaises avaient une réputation d'élégance. Aliénor elle-même est peut-être responsable de la mode qui s'introduit alors : celle des robes à longues manches, traînant jusqu'à terre parfois, et s'ouvrant sur une doublure de soie pour dégager l'avant- bras étroitement gainé d'un satin clair qui mettait en valeur la finesse du poignet.

[Pending] Régine Pernoud - Aliénor d'Aquitaine
Henri et Aliénor passèrent en Aquitaine les premières semaines de leur mariage - trop occupés l'un de l'autre, sans doute, pour prêter grande attention aux vendanges qui, cette année-là comme la précédente, s'annonçaient mauvaises. Dans toute la France, on buvait de la bière, "ce qui ne s'était vu de mémoire d'homme," remarque un analyste du temps, visiblement plein d'amertume à ce souvenir ; les plus avisés tentaient de remettre en honneur d'antiques recettes pour fabriquer de l'hydromel.

[Pending] Georges Duby - Guillaume le Maréchal, ou le meilleur chevalier du monde
Ce fut à cette excellence et à elle seule, qu'il dut de s'élever si haut. Grâce à ce grand corps infatigable, puissant, habile dans les exercices cavaliers, grâce à cette cervelle apparemment trop petite pour entraver par des raisonnements superflus le naturel épanouissement de sa vigueur physique : peu de pensées, et courtes, un attachement têtu, dans sa force bornée, à l'éthique très fruste des gens de guerre dont les valeurs tiennent en trois mots : prouesse, largesse et loyauté.

[Pending] Pierre-Jean Rémy - Callas - Une Vie
Le règne de Callas - son règne absolu - va encore durer deux ans. Pour qui connaît tant soit peu ce que représente une carrière de chanteuse, la brièveté de celle de Callas commence à nous apparaître dans sa terrible rigueur. Quoi ? Nous venons juste de la sacrer, à Milan, première soprano dramatique et coloratura de son temps, et déjà, alors que New York l'acclame pour la première fois, nous parlons de la fin d'une époque ? On en a froid dans le dos...

[Pending] Stendhal - Vie de Rossini
L'imagination étant tombée à ce point de marasme dans la France de 1770, on voit aisément ce que pouvait être la musique. Son office principal était de faire danser au bal et d'étonner à l'Opéra, par de grands cris et la "propreté" du chant français. Pour la musique, il y eut un petit événement de détail : une reine jeune et séduisante nous arriva de Vienne. Les Allemands sont un peuple de bonne foi ; comme tels, ils ont de l'imagination, et par conséquent de la musique.

[Pending] Stendhal - Vie de Rossini
Je compare la mélodie simple et charmante pour l'oreille, aux fruits parfumés et doux qui font tant de plaisir dans l'enfance. L'harmonie, au contraire, représente les mets piquants, âpres, fortement assaisonnés, dont le goût blasé éprouve le besoin en avançant dans la vie.

[Pending] Stendhal - La Chartreuse de Parme
L'imagination est touchée par le son lointain de la cloche de quelque petit village caché sous les arbres : ces sons portés sur les eaux qui les adoucissent prennent une teinte de douce mélancolie et de résignation, et semblent dire à l'homme : la vie s'enfuit, ne te montre donc point si difficile envers le bonheur qui se présente, hâte-toi de jouir.

[Pending] Stendhal - La Chartreuse de Parme
Il y avait deux choses dans le caractère de la duchesse : elle voulait toujours ce qu'elle avait voulu une fois ; elle ne remettait jamais en délibération ce qui avait été une fois décidé. Elle citait à ce propos un mot de son premier mari, l'aimable général Pietranera : quelle insolence envers moi-même ! disait-il ; pourquoi croirai-je avoir plus d'esprit aujourd'hui que lorsque je pris ce parti ?

[Pending] Honoré de Balzac - Le lys dans la vallée
La comtesse avait repris son courage et son front serein ; mais son teint trahissait ses souffrances de la veille, qui étaient calmées sans être éteintes. Elle me dit le soir, en nous promenant dans les feuilles sèches de l'automne qui résonnaient sous nos pas : - La douleur est infinie, la joie a des limites. Mot qui révélait ses souffrances, par la comparaison qu'elle en faisait avec ses félicités fugitives.

[Pending] Emile Zola - Au Bonheur des Dames
Et en bas, ainsi que dans une vasque, dormaient les étoffes lourdes, les armures façonnées, les damas, les brocarts, les soies perlées et lamées, au milieu d'un lit profond de velours, tous les velours, noirs, blancs, de couleur, frappés à fond de soie et de satin, creusant avec leurs taches mouvantes un lac immobile où semblaient danser des reflets de ciel et de paysage.

[Pending] Emile Zola - Au Bonheur des Dames
- Oh! non, Monsieur! Et elle ne put s'empêcher de rire, tant l'idée lui parut singulière. Ce fut une transfiguration. Elle restait rose, et le sourire, sur sa bouche un peu grande, était comme un épanouissement du visage entier. Ses yeux gris prirent une flamme tendre, ses joues se creusèrent d'adorables fossettes, ses pâles cheveux eux-mêmes semblèrent voler, dans la gaieté bonne et courageuse de tout son être. -Mais elle est jolie! dit tout bas Mouret à Bourdoncle.

[Pending] Emile Zola - Au Bonheur des Dames
Et ce qui l'inquiétait surtout, devant cette petite vendeuse devenue peu à peu si redoutable, c'était qu'il ne croyait point à son désintéressement, à la franchise de ses refus. Pour lui, elle jouait un rôle, le plus habile des rôles ; car, si elle s'était livrée le premier jour, Mouret sans doute l'aurait oubliée le lendemain ; tandis que, en se refusant, elle avait fouetté son désir, elle le rendait fou, capable de toutes les sottises.